Avant l’achat…

Mises en garde

Vous voulez un furet…Mais êtes-vous bien renseigné(e) ?

Le furet est un animal de compagnie à la mode depuis une dizaine d’année.

Mais il s’agit d’un être vivant sensible, pas d’un jouet ou d’un gadget.

Comme tout animal, sa possession vous soumettra à de nombreuses contraintes:

  • L’odeur de l’animal et de ses déjections
  • Le coût du furet, de ses affaires (cage, jouets), de sa nourriture
  • Les frais vétérinaires qui peuvent monter à plusieurs centaines d’euros
  • La difficulté à faire garder son furet lors des week-ends, des vacances ou d’une hospitalisation
  • Le temps passé à s’occuper du furet chaque jour: nettoyage de ses affaires, sorties sous surveillance, jeux, nourrissage…
  • Les difficultés sociales que la possession d’un furet pourra vous poser: aversion de certains de vos proches, mauvaise entente avec d’autres animaux, relations enfant-furet
  • La fin de vie de votre furet, qui engendrera des frais et de la peine

Acheter un furet, c’est accepter ces contraintes et se sentir prêt(e) à les assumer pendant 7 à 10 ans.

Le Furet est-il fait pour vous ?

Les questions suivantes vous aideront à décider si le furet est un animal pour vous:

  • Avez-vous au moins 15 ans ?
    Le furet n’est pas adapté aux enfants: il doit être éduqué, il ne peut pas vivre en cage, il nécessite des soins vétérinaires réguliers et vit jusqu’à 10 ans.
    Il ne convient donc pas comme animal simple à gérer et « bon marché » pour un enfant. Une souris ou un couple de gerbilles sera plus adapté.
  • Si vous êtes mineur: vos parents sont-ils coopératifs ?
    Si vous êtes mineur(e) et vivez chez vos parents, vous devrez non seulement avoir l’accord de vos parents mais aussi leur coopération.
    En effet, si vous partez en week-end ou si vous devez amener le furet en urgences chez le vétérinaire, vos parents doivent être prêts à vous épauler. Un animal est un membre de la famille: on ne peut pas le délaisser ou le laisser dépérir sous prétexte que l’enfant qui l’a voulu est absent ou malade…
  • Avez-vous le nez sensible ?
    On dit souvent que le furet pue…et ceci est fondé. En effet, le furet dégage une odeur de musc assez forte, surtout en période de reproduction. Ses selles sentent très fort, d’autant plus s’il est nourri avec une alimentation saine (carné).
    Même avec un nettoyage minutieux, votre intérieur sera peu à peu imprégné de ce parfum animal. Si vous ne supportez pas les odeurs un peu « brutes », le furet n’est pas pour vous.

  • Êtes-vous maniaque ?
    Même avec une éducation appropriée, un furet n’est jamais propre à 100%.
    Il vous faudra ramasser ses « oublis » fréquemment. C’est aussi un animal qui adore chaparder, cacher, mettre du désordre. Si vous êtes maniaque de la propreté et/ou du rangement, le furet vous poussera vite à bout !
  • Avez-vous des difficultés avec la viande ?
    Les furets sont des carnivores stricts qui se nourrissent idéalement de proies entières, comme les grands félins. Les observations d’éleveurs de longue date (10, 15, 20 ans de travail) et les derniers travaux vétérinaires le prouvent: les croquettes nuisent à la santé des furets.
    Avoir un furet, c’est donc s’assurer de pouvoir lui donner chaque jour une alimentation carnée fraîche et équilibrée. Si vous avez une sainte horreur de la viande et/ou des proies, le furet n’est pas un bon choix…

    repas
  • Voulez-vous un animal « de cage » ?
    Le furet ne peut pas vivre en cage, contrairement à un hamster. Il doit être sorti sous surveillance au moins 3h/jour sous peine de développer des troubles comportementaux (stéréotypies, phobies, agressivité…). C’est un animal-compagnon au même titre qu’un chien ou un chat.

  • Êtes-vous prêt(e) à l’éduquer ?
    Le furet est un animal qui s’éduque, comme le chien. Il devra apprendre à réguler ses morsures, à être propre et à accepter le harnais, ce qui prend du temps et de la patience. Et quand je dis « temps », j’entends par là des semaines, voire des mois !
  • Avez-vous peur des morsures ?
    Les mordillements, pincements et morsures sont des comportements normaux de communication chez les Mustélidés.
    Quand vous adoptez un fureton, il est normal qu’il vous pince pour communiquer et tester votre patience. Il ne sait pas que votre peau est plus fine et sensible que la sienne. Ce sera à vous de le lui apprendre par une éducation patiente.Mais ces morsures peuvent parfois s’avérer douloureuses. Elles peuvent aussi être dangereuses pour de très jeunes enfants (comme celles d’un chien ou de tout autre animal).
  • Avez-vous de jeunes enfants ou un projet de parentalité ?
    Si vous avez des enfants ou si vous prévoyez d’en avoir, vous devrez vous assurer de ne jamais les laisser sans surveillance avec le furet (comme tout animal). Les animaux sont tous imprévisibles et le furet ne fait pas exception.
  • Avez-vous d’autres animaux ?
    Les furets s’entendent généralement bien avec les autres carnivores, mais pas avec les proies potentielles: rongeurs, lapins, petits oiseaux, reptiles. Si vous avez d’autres animaux, il faudra pouvoir séparer le furet des autres animaux à tout moment en cas de problème.

  • Êtes-vous prêt(e) à l’assumer pendant 7 à 10 ans ?
    La longévité d’un furet varie de 3 ans (mauvaises lignées, stérilisation précoce…) à 12 ans, mais dure en moyenne 7 à 10 ans. Il ne s’agit donc pas d’un animal qui fait un passage éclair dans votre vie.
    Demandez-vous si vous aurez encore la patience et le temps de vous en occuper si votre situation change au cours des 10 prochaines années. Des concessions seront sûrement à prévoir, et ce sera à vous de les faire, pas au furet

Si vous n’êtes pas encore découragé(e), alors le furet est peut-être un bon animal pour vous !

angus couillon